Les Journées gallo-romaines 4-5 juin 2016

Journées européennes de reconstitution historique antique et d’archéologie expérimentale.     « veni, vidi, vici »  « César / Vercingétorix »

Un événement à format européen.

Depuis sa première édition en 2001, les Journées gallo-romaines n’ont cessé d’accroître leur notoriété dans le monde de la reconstitution historique européenne. Nourri par ce succès, le musée s’engage dorénavant à accueillir chaque année les meilleures troupes de reconstitution européennes !

Au-delà de son aspect spectaculaire, l’événement offre l’opportunité à ces passionnés éloignés géographiquement de se retrouver et de partager leur savoir-faire en matière d’archéologie expérimentale et d’histoire vivante. Les intervenants proviennent des quatre coins de l’Europe, motivés par cette même passion combinant une grande fascination pour l’histoire antique et le besoin fondamental de la diffuser.

Ces rencontres constituent ainsi le moyen de confronter leurs expériences et leurs travaux de recherche, prenant en compte les dernières découvertes archéologiques qui ont réactualisé nos connaissances des modes de vie de la période antique.

L’ampleur de la manifestation reste donc unique par le nombre et la variété des participants (reconstituteurs, artisans, institutions muséales, illustrateurs / dessinateurs, chercheurs, archéologues), couvrant ainsi 1000 ans d’Histoire antique, des Étrusques aux légionnaires du Bas-Empire.

Un public plus nombreux et plus averti

Quinze ans après leur création, les Journées gallo-romaines continuent d’attirer un public toujours plus nombreux (entre 5000 et 9000 visiteurs en deux jours de manifestation) souhaitant découvrir ou redécouvrir une Histoire antique passionnante dont les secrets ne nous ont pas encore été tous dévoilés. L’engouement actuel du grand public pour les péplums et les bandes dessinées traitant de l’époque romaine témoigne d’ailleurs de cet enthousiasme. Ces spectacles vivants ou artistiques sont les expressions populaires d’une appropriation d’un univers qui paraît loin de nos préoccupations contemporaines mais qui en est aussi très proche par de nombreux aspect.

Les Journées gallo-romaines permettent ainsi d’approcher autrement l’Histoire antique et de poser les questions des limites imposées par le travail de reconstitution. Les intervenants, tous férus d’histoire et d’archéologie sont souvent soutenus et parrainés par des historiens, des archéologues et des chercheurs. Le choix des troupes et des démonstrateurs s’établit toujours au regard du sérieux de leur démarche et de leur capacité à en rendre compte au public.

7- JGR défilé

Par ailleurs, ces rencontres européennes encouragent les échanges et permettent aux acteurs de la reconstitution de confronter et de vérifier concrètement leurs expériences sur ce vaste terrain d’entente et de partage qu’est le site archéologique de Saint-Romain-en-Gal.

La reconstitution et l’archéologie expérimentale, axes de médiation du musée de Saint-Romain-en-Gal – Vienne

Notre musée s’inscrit depuis longtemps dans une démarche de reconstitution historique et d’archéologie expérimentale. De nombreux autres événements et actions organisés au cours de l’année s’appuient sur cet axe particulier de médiation : Vinalia, fête du vin et de la cuisine antiques (chaque dernier dimanche de septembre), création du Domaine des Allobroges (jardin et vignoble romain), cuissons expérimentales de céramiques antiques, de poix et de pain, agricultures, ateliers, conférences-dégustations…

Le projet 2016

Chaque année le musée propose une thématique nouvelle destinée à mettre en lumière différentes facettes des sociétés antiques.

Après le sport, l’armée romaine, la maison, la navigation antique, ce sont la Guerre des Gaules, et l’affrontement entre César et Vercingétorix qui seront mis à l’honneur cette année.

Les diverses installations et démonstrations présentes ce week-end vous donneront une vision fidèle et respectueuse des évènements historiques qui se sont déroulés durant le Ier s. av. J.-C.

Des démonstrations de grande envergure.

Une centaine de reconstituteurs vous feront vivre les batailles et les grands faits marquants de la conquête césarienne. De la confédération des peuples gaulois à la reddition de Vercingétorix, c’est tout un pan de notre histoire qui vous sera dévoilé, loin des clichés et des images romantiques que nous ont livré le cinéma, la littérature ou la bande dessinée.

Ave Bagacum (1)

César vs Vercingétorix ; Gaulois vs Romains

Qui étaient véritablement ces deux illustres personnages ? Quels ont été leurs choix de grands stratèges ? Comment se sont déroulées les grandes batailles de la conquête césarienne ?

Saviez-vous par exemple que Vercingétorix avait été éduqué en partie par les Romains, parlait latin et s’était instruit à l’art de la guerre auprès de ses futurs ennemis ?

Les reconstituteurs présents, spécialisés dans cette période de l’Histoire, tâcheront de vous transmettre leur passion et le goût de l’exactitude historique. Pour votre plus grand plaisir, ils démêleront le vrai du faux et bouleverseront ce que vous pensiez savoir sur ces évènements qui ont nourri notre imaginaire pendant des siècles.

La cavalerie en renfort !

Cette année, pas moins de trois associations travaillant sur la cavalerie antique vous proposeront des démonstrations spectaculaires ainsi que des ateliers pour les petits et grands. Une esplanade réservée sur le site archéologique sera le lieu de démonstrations épiques et passionnantes.

La meilleure attaque, c’est la défense !

Une palissade défensive avec tous les éléments liés à la castramétation sera présentée et expliquée au public. Vous pourrez également apprécier le génie militaire romain à travers l’exposition de machines de guerre et l’efficacité des lignes défensives construites.

L’après-midi, la palissade –ainsi que ses sentinelles romaines- seront mis à rude épreuve lors d’un assaut gaulois. De quoi tester l’efficacité des défenses romaines !

Tout près du camp, les meilleurs archers de Rome occuperont un champ de tir pour des démonstrations spectaculaires. Avis aux amateurs : un recrutement est prévu pour intégrer cette unité particulière de la légion romaine.

Les peuples de la Guerre des Gaules

Les Romains et les Gaulois n’étaient pas ceux que l’on croit !

Ces journées aborderont d’autres sujets plus éloignés des conflits armés comme ceux liés à la vie domestique, à l’artisanat, aux passe-temps des peuples antiques.

Les associations présentes vous donneront à comprendre la vie et le quotidien de ces peuples du Ier s. avant J.-C. tout en répondant aux questions que vous vous posez sur leur identité véritable : les Gaulois mangeaient-ils du sanglier à chaque repas ? Arboraient-ils tous des moustaches et des cheveux hirsutes ? Vivaient-ils dans la forêt ? Habitaient-ils dans d’affreuses cabanes dispersées ? Ont-ils tous résisté à l’envahisseur romain ? Les médecins romains étaient-ils incompétents et dangereux ?

À vous d’écouter leur voix et de vous faire une (nouvelle) idée !

L’immersion

Maître-mot des Journées gallo-romaines, l’immersion du public n’est pas en reste cette année. Petits et grands plongeront au cœur de l’action et des démonstrations. Toutes et tous pourront tester, manipuler, construire, fabriquer, goûter, afin de vivre une expérience ludique, unique et enrichissante.

Quelques idées à retenir : la vannerie, le tissage, la construction gauloise, l’escrime, le travail du cuir, la taille de pierre, la cuisine romaine, l’école d’écuyer gaulois, la fabrication de perles en argile, la fabrication de lampes à huile, la tabletterie, les jeux de société…

Les reconstituteurs seront à votre disposition pour approfondir vos connaissances et satisfaire votre soif de découvertes.

Les incontournables gladiateurs !

Savez-vous qu’il arrivait parfois que d’anciens entraîneurs de gladiateurs soient employés au sein de l’armée romaine afin d’instruire les nouvelles recrues ? Savez-vous qu’en 46 av. J.-C., pour célébrer ses multiples victoires contre Pompée, César organisa une série de jeux grandioses réunissant plusieurs centaines de gladiateurs et qu’à sa mort ses écoles réunissaient 5000 de ces téméraires combattants ?

Très attendus par le public des Journées gallo-romaines, les combats de gladiateurs verront s’affronter les plus valeureux combattants du monde antique. Un spectacle offert en l’honneur du général victorieux : César !

2010 Gladiateurs Ars Dimicandi (Photo P Veysseyre)

Gergovie et Alésia : deux batailles décisives

Un film pour tout comprendre : « Gergovie, Archéologie d’une bataille ».

Projeté dans l’auditorium du musée, ce film -plébiscité par le public et le monde scientifique- donne un éclairage vivant et passionnant de ce haut fait historique qui vit les forces gauloises rassemblées sous la conduite de Vercingétorix repousser victorieusement les assauts des légions romaines.

Contes et récits sur la bataille de Gergovie

Parce que l’Histoire se raconte en histoires, venez écouter celle de ce jeune légionnaire d’origine celte au service de César et dont le destin et les convictions vont être bouleversés au cours de ses aventures militaires…

Un spécialiste pour tout comprendre sur Alésia

Jean-Louis Voisin, spécialiste et historien de la bataille d’Alésia, décryptera et analysera avec vous ce qui fut le point d’orgue de la Guerre des Gaules.

L’archéologie expérimentale

Un espace d’expérimentations archéologiques réalisé par le musée vous fera découvrir les différents artisanats liés au feu : démonstrations de cuisson de céramiques ; mise en route du four à pain de style pompéien construit durant l’été 2015 ; expérimentations liées à la poix ; four de verriers, etc.

Mode, coiffure…

Pour la première fois, le service des publics du musée présentera ses travaux de recherches orientés vers la reconstitution de costumes et de coiffures d’époque. Plusieurs vêtements et coiffures féminines seront rendus publics sous la forme d’un véritable défilé dans le musée. Entre autres personnages, la célèbre Cléopâtre se présentera à vous, fidèle à ce qu’elle fût et bien loin des clichés hollywoodiens !

…et parfums

Grâce à l’étude des textes anciens et des dernières études dédiées à ce sujet, un intervenant vous révèlera les parfums et les senteurs de l’Antiquité.

Une exposition à partir du 4 juin

« Vercingétorix contre César » 4 auteurs de BD dessinent la Guerre des Gaules

L’imagerie populaire et les manuels scolaires ont longtemps diffusé une image d’un gaulois moustachu, aux cheveux longs, portant casque à ailes, aimant la guerre et vivant dans une hutte. Ces idées reçues sont aujourd’hui démenties par les découvertes archéologiques et la relecture des textes antiques.

Cette évolution se retrouve dans la bande dessinée. De Alix de Martin, à Vercingétorix de Adam, Convard et Vignaux, en passant par Astérix d’Uderzo et Goscinny, la bande dessinée s’est de plus en plus documentée et a fait appel à des historiens ou des archéologues, parfois dès l’élaboration des scénarios. Cela a ainsi permis aux auteurs de créer une image de cette époque plus proche de la réalité historique tout en maintenant une part de fiction dans les récits.

L’exposition 2016 du cycle la BD exposée, en échos du Lyon BD festival, s’intéressera, donc, non pas à une série mais à cette thématique de Vercingétorix et de la guerre des Gaules, au travers du travail des auteurs de quatre séries récentes :

Vercingétorix, Adam, Convard, Vignaux, Ed. Glénat/Fayard, 2013

La Guerre des Gaules Livre I et II, Tarek et Pompetti, Ed. Tartamundo, 2012 et 2013

Alésia, Luccisano, Ansar, Rodriguez, Folny, Ed. Assor BD, 2011

Gergovie, Luccisano, Ansar, Rodriguez, Gallia Vetus, 2016

 P47

Le  Service des Publics- Médiation Culturel du musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal – Vienne


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *